Les citoyens célibataires sont souvent confrontés à une grande pression en ce qui concerne le paiement des impôts. Ils font partie des contribuables les plus taxés. Une personne qui vit seule peut voir ses taxes augmenter de plus en plus, si elle génère beaucoup d’argent. Cependant, il existe plusieurs moyens pour réduire vos impôts quand vous êtes célibataire.

Certaines possibilités se révèlent très simples à utiliser tandis que d’autres sont considérées comme étant des solutions lentes, mais aussi efficaces.

Mais vous vous demandez surement, quelles sont les stratégies favorables à la réduction d’impôts en ce moment ? Par quelle manière peut-on baisser les frais impôts lorsqu’on est célibataire ? Dans cet article, découvrez les solutions intéressantes qui vous donneront la possibilité de payer moins d’impôts en 2022.

 

Opter pour le mariage ou le pacte civil de solidarité

Dans l’optique de baisser les dépenses liées aux impôts, vous pouvez faire le mariage ou opter pour un pacs avec un simple partenaire afin d’avoir une déclaration de vos bénéfices dans un unique foyer fiscal. En conséquence, vous obtiendriez à la base avec votre partenaire, 2 parts fiscales. Si vous avez en plus des enfants à votre charge, il vous sera attribué, une demi-part sur chaque enfant.

Cependant, la situation d’être marié sera plus profitable quand vous fondez un couple ayant un important différentiel de revenus. Néanmoins, retenez qu’en comparaison avec une personne mariée, le célibataire à cause de sa situation matrimoniale ne peut pas bénéficier des mêmes avantages dans le cas d’impôt sur le revenu. En effet, les impôts sur le revenu sont évalués suivant un algorithme de parts et de quotient familial en tenant compte du code fiscal pour le foyer du contribuable.

Par ailleurs, en ce qui concerne les prélèvements sur les habitations, les taxes foncières et autres, le célibataire se retrouve toujours plus imposé. Il faut donc que vous adaptiez une union avec un ou un(e) ami(e) pour vous reposer un peu sur ses bénéfices.

 

Notifier les dépenses engagées dans les activités professionnelles

frais réels impôtsComprenez ici que c’est à la somme de votre bénéfice fiscal qu’une réduction de la base d’imposition s’applique. Cet avantage représente dix pour cent (10 %) selon l’argent du bénéfice déclaré. Pour des occasions données, le choix des prix réels est plus bénéfique.

En effet, vous devez remplacer l’abattement de dix pour cent en déclarant le total de vos coûts professionnels. Pour cela, vous pouvez lister les dépenses de transport. C’est-à-dire, tout ce qui se rapporte à votre déplacement depuis votre habitation à votre cadre de travail. De même, les dépenses en restauration peuvent être associées.

Par ailleurs, le fait de sélectionner cette déduction aux frais réels se montre encore plus intéressant dans le cas où la somme dépasserait les 10 % d’abattement. Le mieux serait alors de vérifier chacune de ces options avant le choix.

Toutefois, sachez de façon générale qu’aussitôt que la distance qui sépare votre habitation à votre entreprise est grande, vous pouvez bénéficier de gros avantages.

 

Miser sur le PEE

Sur ce point, il est essentiel de comprendre qu’il existe deux possibilités pour vous, une fois que vous prenez votre prime d’encouragement. La première est de placer votre gain sur le dispositif d’épargne entreprise. Il s’agit du PEE.

La deuxième possibilité se base sur la récupération des fonds considérés comme rémunération ou prime. Si vous refusez de placer les revenus sur le PEE, les frais seront imposés sous forme de salaire. Certains cas peuvent provoquer leurs obtentions immédiates comme le mariage, le délogement, etc.

Par ailleurs, le fait de conserver votre argent sur PEE constitue un grand atout pour l’augmentation des primes déposées par le dirigeant de la société dans laquelle vous travaillez.

Si vous disposez du PEE pendant plusieurs années, vous bénéficierez des bienfaits du placement, mais vous devez payer des taxes sur ces intérêts. Sachez quand même que le PEE est efficace et attire les employés qui désirent réaliser une économie à cause d’une fiscalité moins exigeante.

 

Garder ses gains dans un dispositif d’épargne-retraite

Afin de réduire le paiement de vos impôts, il serait profitable de vous fier à ce moyen. Le grand avantage derrière cette solution est la possibilité d’obtenir fiscalement une part des dépôts au cours de l’étape de l’accumulation de l’épargne. En acceptant de souscrire au plan d’épargne-retraite individuel, c’est une manière d’assurer sa vie. Seulement vous ne bénéficierez du capital versé que pendant le moment de retraite.

Comme il est cependant question d’une déduction fiscale, l’augmentation de votre part d’imposition entraîne aussi l’évolution du bénéfice fiscal.

Pour mieux comprendre, prenez l’exemple sur un capital de 2 400 euros au départ. La diminution de votre taxe se positionne avec des montants de 336 euros sur la tranche d’imposition égale à 14 % ; 720 euros pour 30 % ; 984 euros pour 41 % et 1 080 euros pour 45 %.

N’hésitez pas alors à prendre part à un plan d’épargne-retraite individuel (PERIN) pour réduire la pression fiscale.

 

Prévoir des dons aux différentes associations

Offrir des dons aux établissements est un véritable moyen pour baisser le coût de vos impôts avec la grâce de fournir du meilleur à l’association. Pour jouir d’une telle diminution, vous devez vérifier que l’association soit reconnue en qualité d’intérêt général ou d’utilité pour public. Il faut comprendre par ailleurs que ce type de don peut se distinguer sous diverses formes.

Il peut s’agit d’un dépôt simple d’argent, d’un bien mis à disposition de l’association ou d’un moyen de revenu abandonner. C’est quand même très bénéfique et intéressant d’offrir un don à un Établissement public dans le but de réduire ses dépenses de taxe.

La réduction d’impôts dont vous bénéficiez dans ce sens s’évalue à 66 % de la somme déposée sur le plafond de 20 % de votre intérêt imposable.

 

Investir dans les biens immobiliers

défiscalisation immobilièrePrendre l’engagement d’intégrer dans le business de l’immobilier peut être un facteur important dans la réduction des impôts. C’est un outil de défiscalisation. Par rapport aux autres solutions, il faut prendre du temps pour mieux profiter de cet investissement.

En ce moment, il existe des dispositifs immobiliers très adéquats pour un régime fiscal intéressant. On peut citer :

La loi Pinel

Dans le cas où vous acceptez le dispositif Pinel, vous bénéficiez d’un rabais immédiat sur la taxe jusqu’à 63 000 euros. Il faut cependant tenir compte d’une durée de location bien déterminée ; c’est-à-dire entre 6 et 12 ans. Il existe également une loi alternative à celle ci,  il s’agit du dispositif de Denormandie.

Le statut LMNP

Par définition, le LMNP est la “Loueur Meublé Non Professionnelle”. Il se révèle comme un régime qui favorise une déduction des amortissements de l’immeuble. C’est une occasion pour bénéficier de 50 % d’abattement forfaitaire sur vos gains obtenus.

Vous pouvez consulter notre dossier loi Pinel VS LMNP, pour comprendre la différence entre ces 2 dispositifs de défiscalisation.

L’investissement en nom propre ou en SCI

Ces dispositifs permettent de générer des intérêts fonciers. Lorsqu’on parle d’investir en nom propre, il faut noter qu’on considère que vous avez payé un bien en tant qu’une personne physique. Vous ne jouez pas le rôle d’intermédiaire. Il s’agit d’une bonne idée de participer à ce régime quand vous êtes un débutant dans l’immobilier.

Cependant, en investissant en SCI, vous collaborez avec une autre personne physique ou une entreprise et ceci facilite la transmission de vos biens à vos proches en cas de décès en limitant les droits de succession.

Pour aller plus loin sur ce sujet, vous pouvez lire notre article : Comment réaliser un bon investissement immobilier ?

La loi sur les monuments historiques

Les principes portant sur les monuments historiques représentent un dispositif très intéressant et correspondent à la condition du célibat. Il vous permet en effet de défiscaliser tous les investissements ou travaux opérés pour la construction du bâtiment.

La loi Malraux

Cette loi vous fait bénéficier en tant que célibataire d’un rabais d’impôts allant de 22 jusqu’à 30 % en considérant un appartement localisé en zone sauvegardée.

La loi Girardin

La loi Girardin social est la règle qui favorise une réduction d’impôts dans l’intérêt du célibataire. Quand même, il est essentiel de participer aux actions d’une société qui capitalise les logements en Outre-mer.

 

Investir dans une société

célibataire investit dans entrepriseUne manière de plus pour payer moins d’impôts en cette année si vous vivez seul est d’investir dans les entreprises. Le principe interpelle surtout les personnes célibataires à pouvoir participer à l’évolution des entreprises récentes. Cette stratégie a d’impact positif sur le paiement d’impôts des investisseurs. En réalité, vous pouvez avoir une réduction d’impôts de 18 % par rapport aux montants investis en capital dans l’entreprise.

Pour comprendre davantage, il ne s’agit pas seulement d’investir dans une action nouvelle dans des PME. Cette situation s’accorde aussi aux actionnaires pour le projet dont 70 % des investissements sont consacrés à la proximité et aux participants du placement dans l’innovation.

Ce sont deux organismes respectivement désignés sous le sigle de FIP et FCPI. D’autres font partie des investissements indirects. Il faut savoir qu’il y a certains fonds qui offrent un profit fiscal très considérable surtout avec le FIP. Le célibataire intéressé par cette règle aura 30 % de réduction d’impôts sur son revenu.

 

Investir en production industrielle et intellectuelle

Si vous êtes célibataire et vous désirez réduire vos impôts en cette année, sachez que l’investissement en production industrielle et intellectuelle est aussi idéal. En effet, l’État dans le cadre d’encourager les citoyens à soutenir ces secteurs d’avenir, propose une réduction sur les impôts des participants à cette action.

C’est donc une opportunité saisissable pour une personne en situation de célibat. Pour ce faire, vous avez des dispositifs à la carte qui vous fera atteindre votre objectif.

 

L’investissement sous le principe Girardin industriel

Le Girardin industriel consiste simplement à investir dans une machine de production ultra-marine, par exemple, pour bénéficier d’une réduction de près de 114 % du montant intégré. En général, du fait que vous ne pouvez pas percevoir votre capitale d’entrée, le montant fiscal net tourne autour des 10 %. C’est un investissement qui se réalise dans les Dom-Tom.

 

L’investissement dans les groupes forestiers

Votre mise de départ peut vous rapporter une diminution d’impôts de 18 %.

Disposition légale prise dans la SOFICA

La SOFICA se présente comme la Société de Financement d’Industrie Cinématographique et de l’Audiovisuel. Ainsi, une réduction allant jusqu’à 5 400 euros peut être appliquée en faveur de l’investisseur.

Porter d’aide à ses ascendants

Si vous prenez l’engagement de verser une pension alimentaire à un membre de votre famille, vous obtiendrez des avantages sur la réduction d’impôts. En effet, la somme est déductible de votre revenu imposable.

Cependant, il faut respecter certains principes essentiels :

La preuve

Les dépenses que vous avez faites doivent être réelles. Vous avez l’obligation de justifier cela par une facture conforme à la dépense effectuée. Autrement, vous ne pourriez pas bénéficier de cette opportunité de réduction.

La nécessité

Celui à qui vous offrez des pensions alimentaires par exemple doit être véritablement dans le besoin. Il est interdit de négocier une stratégie non conforme pour remplir une formalité favorable à la réduction de ses taxes.

Une pension alimentaire peut prendre plusieurs formes. Vous pouvez verser une somme d’argent ou bien même couvrir les frais médicaux par exemple. Notez qu’il n’existe pas de plafonnement en ce qui concerne la déduction fiscale pour une pension attribuée à une personne en dehors de chez vous.

De plus, vous devez être capable de prouver la conformité au lien de parenté du bénéficiaire (c’est ceci qui justifie qu’il s’agit bel et bien de votre parent.) et de déclarer la situation de manque de ressources dans laquelle votre parent est actuellement.

 

Embaucher un salarié chez vous grâce aux chèques CESU

Si vous êtes célibataire, vous pouvez avoir beaucoup de tâches à gérer chez vous. Vous pouvez désormais confier certains travaux à un établissement de gestion des travaux à la personne pour avoir 50 % comme crédit d’impôts suivant la dépense à effectuer.

Cette astuce est idéale et intéressante du fait que vous aurez à bénéficier des services d’un organisme, mais vous pouvez encore réduire vos impôts à travers le même moyen.

L’autre avantage est que cette solution n’exige pas de conditions particulières pour l’adopter. Propriétaire ou locataire, vous ne seriez pas épargné de ce crédit d’impôt. Toutefois, dans certains pays comme la France, la prestation doit s’effectuer dans votre habitation principale ou secondaire.

Embaucher un travailleur à domicile est en général une bonne solution de réduction de votre imposition. Si le frais de crédit de l’impôt est au-dessus de votre taxe nette à verser, l’autorité fiscale vous paiera la différence.

 

Faire des dons à des partis politiques

réduire impôts grâce à la politique donUne autre astuce qui fera payer moins d’impôts à un célibataire est de soutenir des partis politiques. Le fait d’assurer un don à un parti politique est avantageux sur les taxes à payer. En réalité, vous pouvez obtenir 66 % de réduction d’impôts sur les montants investis.

Cependant, il est tenu grand compte de la limite de votre revenu imposable, soit 20 %. Dans le cas où vous vous retrouveriez dans une marge de montant supérieur aux 20 %, l’excédent vous sera donné sur les 5 années qui suivront. Le surplus entraîne une réduction de votre impôt.

Par ailleurs, il est fixé au maximum à 7 7 500 euros le versement par chaque personne. Dans un unique, et même foyer fiscal, les dépôts sont limités à 15 000 euros de façon annuelle. Dans le cadre des élections, les dons sont limités à 4 600 euros pour le profit d’un candidat.

Toutefois, il est primordial de bien protéger les preuves d’une telle action (les dons versés) pour le faire servir de justificatif devant le trésor public. Cet organisme, dans le cadre de vouloir passer au contrôle fiscal, peut vous demander ces preuves.

 

L’impôt prélevé à la source

En amélioration par rapport à l’ancienne méthode, il est désormais mis en place un moyen de collecte des impôts. C’est le prélèvement à la source. Au lieu de payer de façon annuelle, les impôts sont prélevés immédiatement sur le revenu du mois. Vous allez donc recevoir chaque mois un montant net d’impôt. Ceci vient régler la surprise provoquée par l’importance des frais d’impôts à payer.

Vous pouvez ainsi gérer facilement et de manière anticipée, votre budget fiscal. De plus, cela vous permet d’avoir une idée précise et claire sur le prélèvement. Si vous avez une augmentation du montant d’impôt, vous pouvez prendre des dispositions pour baisser la source, les situations qui obligent une telle augmentation.

 

Comprendre le barème progressif applicable au célibataire pour mieux agir

Ce barème est applicable aux revenus d’une personne non mariée ou non pacsée. Pour les imposables à 11 %, ils doivent atteindre un revenu net imposable de 25 710 euros. Au moment où vous touchez entre 25 711 et 73 516 euros, vous êtes considéré comme imposable.

Pour 73 517 euros à 158 122 euros comme revenus imposables, vous devenez à 41 % imposable. Au-delà de 158 122, votre titre imposable est à 45 %. De plus, il faut noter que vous êtes non imposable jusqu’à un montant maximum de 10 084 euros pour un revenu net imposable.

 

Autres choses qu’il faut savoir

Vous avez de nombreuses possibilités en tant que célibataire, pour vivre une vie avec moins de frais d’impôts. Vous devez quand même vous conformer à certaines démarches simples et méthodiques qui vous correspondent. Ne cherchez pas des solutions que vous n’êtes pas capable d’assumer.

Quand vous prenez par exemple le cas de l’investissement en immobilier, il faut être capable de patienter pour obtenir de vrais résultats. Cependant, si vous êtes dans une situation où vous sentez une forte pression fiscale en tant que célibataire, il est nécessaire pour vous de réagir en mettant en place, des solutions d’optimisations. Ceci vous permettra d’obtenir de nombreux bénéfices fiscaux sur votre déclaration de gains.

 

Si vous ne savez pas par quelle méthode débuter, vous pouvez faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine. Le premier rendez-vous est très souvent gratuit et permet d’analyser votre situation au travers d’un bilan patrimonial qui va faire l’état de votre patrimoine et tenir compte de vos objectifs à cours, moyen et long terme.

 

 

Voici une vidéo qui peut vous donner plus de pistes pour réduire votre fiscalité : 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Restez informé
Inscrivez-vous et recevez de l'information régulièrement sur la formation et l'entrepreneuriat.